"Aménager le cadre organisationnel pour prévenir les TMS"

René Brunet, ingénieur en prévention, coauteur de l'article "Les troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs"
Santé & Travail n° 090 - avril 2015
couverture
On a toujours besoin d'un CHSCT
avril 2015

"Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladies professionnelles, avec 45 000 cas reconnus par la Sécurité sociale en 2011, dont 42 % avec séquelles. Mais ces chiffres ne reflètent pas l'ampleur du phénomène, du fait de la sous-reconnaissance de ces pathologies. Celles-ci contribuent aux inégalités de santé, puisque sont touchés les travailleurs exposés à un cumul de contraintes physiques, chimiques, psychosociales et organisationnelles, en premier lieu les ouvriers et les employés. On peut craindre que cette épidémie liée à l'intensification du travail ne se poursuive avec une population active vieillissante. L'intensification réduit les marges de manoeuvre, individuelles ou collectives. Si le dépistage précoce des TMS et les mesures permettant la poursuite de l'activité professionnelle de personnes souffrant de douleurs chroniques sont des dimensions importantes de la prévention, il est primordial d'articuler ces deux niveaux avec une priorité donnée à la réduction des risques. Aménager le cadre organisationnel pour que chacun - salarié, cadre, CHSCT, médecin du travail… - puisse se projeter dans un travail qui tienne compte de la santé constitue un objet stratégique de l'intervention. Il faut faire en sorte que la santé soit l'affaire de tous."

Encadré issu de l'article La nouvelle bible

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande