"Santé et liberté au travail sont corrélées"

Entretien avec Céline Mardon, statisticienne et ergonome au Centre d'études de l'emploi et du travail (CEET)
Propos recueillis par Elsa Fayner
Santé & Travail n° 098 - avril 2017
couverture
Ces lobbies qui nous intoxiquent
avril 2017

Au cours de l'automne, près de 200 000 personnes ont répondu à "Parlons travail", vaste enquête interactive lancée à l'initiative de la CFDT [[Voir aussi "Le travail reste un moyen d'épanouissement", Santé & Travail n° 97, janvier 2017.]]. Céline Mardon, du Centre d'études de l'emploi et du travail, en analyse les premiers résultats.

En quoi l'enquête CFDT "Parlons travail" est-elle spécifique ?
Céline Mardon : "Parlons travail" présente des points communs avec d'autres enquêtes menées sur le sujet, puisqu'elle recueille des avis autodéclarés.
Mais dans son cas, les participants sont particulièrement nombreux : 196 925 personnes ont répondu au questionnaire.
Certes, les deux cinquièmes sont des adhérents de la CFDT, mais nous avons effectué des redressements pour obtenir une population représentative des salariés sur le plan sociodémographique.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande