L'Etat providence est-il défavorable aux femmes ?

Entretien avec Bruno Palier*, directeur de recherche CNRS à Sciences-Po, au Centre d'études européennes (CEE)
Propos recueillis par Claire Alet
Alternatives Economiques Poche n° 063 - septembre 2013
couverture
Femmes-hommes, l'égalité en action
septembre 2013

Le système de protection sociale construit après la Seconde guerre mondiale ne répond plus aujourd'hui à l'ensemble des risques sociaux. Ce sont essentiellement les femmes qui payent le prix de ce désajustement.

En quoi l'émancipation des femmes modifie-t-elle les enjeux de l'Etat providence ?
Lorsqu'il a été mis en place à la sortie de la Seconde guerre mondiale, notre système de protection sociale avait pour référence une famille constituée de l'homme qui travaille et de la femme au foyer qui s'occupe des deux ou trois enfants.
Comme l'indique l'ordonnance du 4 octobre 1945 qui créé la sécurité sociale, c'est le travail rémunéré de l'homme qui permet l'accès à la protection pour tous les membres de la famille.
Le système de protection sociale français visait donc à protéger le travailleur et sa famille contre les aléas de la vie.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil