Les vertus contestées du réseau européen sur la silice

Corinne Renou-Nativel
Santé & Travail n° 098 - avril 2017
couverture
Ces lobbies qui nous intoxiquent
avril 2017

Selon des acteurs concernés, la création d'un réseau paritaire et européen prônant l'usage contrôlé de la silice cristalline aurait retardé le classement de ce minéral comme cancérogène professionnel et la définition d'une valeur limite d'exposition.

Que de temps perdu !
En 1997, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) révèle que la silice cristalline inhalée sur le lieu de travail peut entraîner des cancers du poumon chez l'homme.
Qu'il s'agisse de quartz, de tridymite ou de cristobalite, la silice cristalline, minéral dur et transparent, est dangereuse sous forme de poussière.
Mais il faudra attendre mai 2016 pour que la Commission européenne propose de la classer comme cancérogène.
Comment expliquer cette longue parenthèse ?
L'absence de visibilité des atteintes liées à la silice a pu jouer un rôle.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil