Moins d'heures en fin de carrière

Serge Volkoff
Santé & Travail n° 100 - octobre 2017

On s'en souvient peut-être, il a existé en France un dispositif dit de "préretraite progressive" (PRP), auquel la réforme des retraites de 2003 a mis fin, sans grand effort pour justifier cette décision.
La PRP permettait aux salariés de réduire leur temps de travail dans les dernières années de leur carrière, sans une trop forte perte de revenus.
Ce dispositif correspondait sans doute à un vrai besoin social, car sa disparition n'a pas empêché le travail à temps partiel de se développer chez les seniors - même au prix, cette fois, d'un salaire moindre.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil