Nouveau suicide à l'hôpital Pompidou


Santé & Travail n° 098 - avril 2017
couverture
Ces lobbies qui nous intoxiquent
avril 2017

Un infirmier s'est défenestré dans la nuit du 5 au 6 février à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. Pour ses collègues, ce suicide serait lié à la dégradation des conditions de travail. En effet, l'agent est venu sur son lieu de travail un jour de repos et a revêtu sa blouse blanche avant de se jeter du 8e étage. Ce suicide intervient un peu plus d'un an après qu'un cardiologue de l'établissement s'est donné la mort de la même façon. Depuis, un rapport de l'Inspection du travail a conclu à un "homicide involontaire", estimant que ce médecin avait été victime de harcèlement moral. Le 7 mars, les personnels hospitaliers ont également manifesté contre leurs mauvaises conditions de travail.

 Commenter cet article
Inscrivez votre adresse mail, nous allons vous envoyer votre mot de passe :
Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande